La préservation des ressources non renouvelables qui est un objectif majeur, est particulièrement bénéfique à l'acier inoxydable.

En effet, le fer est un des minéraux les plus présents sur la croûte terrestre avec une disponibilité estimée aux environs de 150 ans (20 à 60 ans pour la majorité des métaux).

Par ailleurs, la fabrication actuelle de l'acier inoxydable est assurée pour près de 60 % à partir du recyclage.

Il est clair que la faible production passée et la longévité du matériau ne permettent pas d'améliorer significativement ce score déjà pertinent.

Au-delà du recyclage, soulignons également la recyclabilité, quasiment infinie du matériau.

Le second aspect de la préservation des ressources s'appuie sur l'énergie dans le processus de fabrication.

L'électricité qui alimente les fours bénéficie des multiples sources d'énergie primaire et, particulièrement, les énergies renouvelables.

Le second avantage de l'acier inoxydable repose sur la qualité sanitaire du matériau.

Inaltérable, anallergique et d'entretien facile, il est le métal de référence et répond aux exigences les plus sévères en regard de la santé humaine.

P i e r r e ME RI E UX

Symposium "l'inox partenaire de l'eau " Marseille 10-11 oct. 07 
Institut de Développement de l'Inox developpement durable